msc logoInformation d'entreprise et espace médiamenu icon

MSC Croisières publie son rapport sur le développement durable 2020 : naviguer au travers de la pandémie

08/09/2021

Le rapport se concentre sur la façon dont MSC Croisières a surmonté les défis causés par la pandémie de COVID-19, adapté ses opérations et préparé le retour des passagers et des membres de l’équipage

• Le protocole de santé et de sécurité de pointe de la Compagnie a permis une reprise sûre et durable des opérations en Méditerranée occidentale en août 2020

• Malgré la pandémie, MSC Croisières n'a jamais perdu de vue ses engagements environnementaux et a renforcé sa stratégie de développement durable à moyen et long terme, en se concentrant sur les émissions atmosphériques, l'utilisation de plastique, la gestion des déchets et l'impact des opérations de croisières sur la vie marine et la biodiversité

• La Compagnie est sur la bonne voie pour atteindre, voire dépasser, l'objectif d'une amélioration de 40% de l'intensité des émissions d'ici 2030 par rapport à 2008 avec pour objectif d’atteindre des opérations neutres en carbone d'ici 2050.

Genève, Suisse 8 septembre 2021 –MSC Croisières a publié son rapport sur le développement durable 2020. En raison des circonstances extraordinaires de l'année dernière, qui ont vu l'industrie mondiale des croisières s'arrêter brutalement à cause de la pandémie de COVID-19, ce rapport se concentre sur les mesures prises par MSC Croisières pour assurer la pérennité de ses activités, adapter et préparer un retour en toute sécurité des passagers et membres d’équipage tout en poursuivant ses objectifs clés à plus long terme.

Pierfrancesco Vago, Président Exécutif de MSC Croisières, a déclaré : « Au cours de l’année 2020, nous avons beaucoup investi pour que MSC Croisières relève les défis imposés par la pandémie. Nous avons ramené tous nos passagers et notre équipage chez eux, en toute sécurité dès le début de la crise, et nous avons ensuite été les premiers à mettre en place notre protocole de santé et de sécurité de pointe qui a redéfini la croisière. A ce jour, la croisière est l'une des options de vacances les plus sûres. Et pendant toute cette période, nous n'avons pour autant pas perdu de vue nos engagements éthiques et durables.

« Nous avons fait des progrès significatifs en matière environnementale en réduisant les émissions grâce à des investissements dans de nouvelles technologies comme le GNL, qui nous rapprochent de notre objectif de réaliser des opérations neutres en carbone d'ici 2050, ainsi que d'autres réalisations majeures pour prendre soin de nos collaborateurs, des destinations que nous visitons, pour améliorer notre système d’approvisionnement et pour fournir un soutien d'urgence par le biais de la MSC Foundation. Le rapport de cette année est une autre étape importante dans notre cheminement vers des opérations entièrement durables. »

Après avoir brutalement interrompu toutes les opérations de la flotte en mars 2020, MSC Croisières a dû rapatrier des dizaines de milliers de passagers chez eux en toute sécurité et en quelques jours. La Compagnie a également dû mettre en place un régime d’immobilisation à chaud pour sa flotte et rapatrier une grande majorité des vingt mille membres d'équipage avec la fermeture de nombreuses frontières. En raison de cet arrêt, MSC Croisières a vu, sur 2020, le nombre de jours opérationnels chuter de 75 % et le nombre de passagers transportés diminuer de 78 %.

Pour l'équipage, la fermeture des frontières et les périodes d'isolement ont empêché certains d'entre eux de rentrer pendant plusieurs mois. Ils ont été dûment pris en charge pendant leur séjour à bord et ont pu bénéficier de cabines passagers individuelles avec tout le confort nécessaire. Des services de soutien émotionnel ont également été mis en place. En attendant que la Compagnie trouve des moyens viables de les rapatrier en toute sécurité, l'équipe spécialisée à terre de MSC Croisières a offert aux membres d'équipage un soutien et une assistance psychologiques en groupe et individuelle pour lutter contre la solitude.

Dès le début de la pandémie, MSC Croisières a également rapidement mis en place l'infrastructure nécessaire pour permettre une transition en douceur vers le télétravail pour les employés à terre. Une plate-forme de communication mondiale a été introduite pour garder l'entreprise connectée et permettre un travail intelligent et efficace. Les équipes des ressources humaines ont travaillé avec notre équipe informatique pour assurer une transition pour les employés, avec une formation en ligne sur son utilisation et son application. Plus de 700 employés à terre ont assisté à ces sessions, favorisant une transition efficace vers un travail à distance sûr et sécurisé.

MSC Croisières a également travaillé sur un protocole de santé et de sécurité de pointe en partenariat avec le groupe d'experts « Blue Ribbon COVID-19 » constitué d'experts en santé publique de renommée internationale. MSC Croisières a repensé l'ensemble de l'expérience croisière pour permettre aux passagers de rester au sein de la « bulle sanitaire » et ce, de l’embarquement jusqu’à leur retour chez eux.

Grâce à cela, MSC Croisières est devenue la première compagnie de croisières à obtenir l'approbation des autorités nationales et régionales compétentes et à reprendre ses opérations en Méditerranée. Le 16 août 2020, le MSC Grandiosa est parti de Gênes, en Italie, pour une croisière de 7 nuits après avoir testé tous les passagers et membres d’équipage avant l'embarquement. La Compagnie a également instauré un plan d’urgence solide afin de gérer les cas suspects en relations étroites avec les autorités sanitaires locales. La Compagnie a mis en place un concept « d’excursion bulle » afin d’assurer la sécurité des passagers et des communautés locales des destinations dans lesquelles ses navires font escale.


Malgré la pandémie, MSC Croisières a continué à réaliser des actions importantes en matière de développement durable en 2020, qui incluent notamment :

Un engagement continu en faveur de la décarbonisation : rester sur la bonne voie pour atteindre et même dépasser l’objectif visant à réduire l'intensité des émissions de 40 % d'ici 2030, par comparaison à 2008, dans le cadre de la démarche vers des opérations neutre en carbone d'ici 2050. Bien que de véritables comparaisons entre 2020 et les années précédentes ne soient pas possibles en raison de l’immobilisation d’une grande partie de la flotte, une amélioration de 2,5% a été observée avant l’arrêt des opérations en 2020 par rapport à l'année précédente, ce qui porterait les améliorations d'efficacité depuis 2008 à plus de 30%.

Optimisation de l'énergie utilisée : en 2020, l'équipage du MSC Grandiosa a participé à la mise en œuvre d'Ecorizon, un processus innovant d'optimisation de l'énergie qui collecte des données à l'aide de systèmes d'automatisation et de capteurs installés à bord et les compare à un jumeau numérique dynamique pour améliorer les profils opérationnels et la gestion des voyages.

Préparation des opérations alimentées au GNL : 2020 a vu se poursuivre la construction du MSC World Europa, le premier navire MSC propulsé au gaz naturel liquéfié. Il sera opérationnel en 2022, ce qui permettra de réduire l’empreinte carbone et de diminuer considérablement les émissions de SOx et de NOx par rapport à l’utilisation d’un carburant classique. Deux autres navires propulsés au GNL entreront en service en 2023 et 2025.

Promotion de l'innovation : MSC Croisières a continué de collaborer avec d'autres leaders du secteur dans leur domaine pour rechercher et développer de nouvelles solutions qui contribueront à la décarbonisation du transport maritime. Fin 2020, le fonds européen Horizon 2020 a accordé un financement au Consortium CHEK, qui a pour but de combiner de nouvelles technologies énergétiques et une conception innovante de navires afin de promouvoir les opérations maritimes à faible émission de carbone en se basant notamment sur la propulsion à l'hydrogène et les systèmes embarqués de valorisation énergétique des déchets.

De plus, les équipes de la Compagnie ont continué de travailler pour réduire davantage l'utilisation de plastique et la création de déchets ainsi que son impact sur la vie marine et la biodiversité.

Linden Coppell, Directrice du Développement Durable de MSC Croisières, a déclaré : « Ce rapport identifie les défis immédiats générés par la crise sanitaire, et malgré cela, nous avons continué à travailler sur des actions environnementales et sociales, notamment concernant la décarbonisation de nos opérations. À l'heure actuelle, notre industrie dépend presque entièrement des combustibles fossiles. Pour atteindre notre objectif zéro émission, nous devrons utiliser de nouveaux carburants et exiger le soutien des gouvernements et des régulateurs pour permettre cette transition majeure dans l'industrie des croisières.

« En attendant, nous nous engageons à améliorer l'efficacité énergétique de notre flotte existante et réfléchissons à la meilleure façon de préparer l'avenir. Cela comprend l'étude de l'utilisation de carburants à faible teneur en carbone qui, s'ils sont disponibles à grande échelle, peuvent remplacer les carburants existants sans modification significative des machines et systèmes actuels.

Le rapport sur le développement durable 2020 de MSC Croisières est disponible sur ce lien.

Télécharger

Contacts

Anne Kauffmann

 

Fax Number

+33 1 74 34 52 06

Nicolas Buffenoir