MSC CROISIÈRES CÉLÈBRE DEUX ÉVÉNEMENTS MAJEURS DANS LE CADRE DE SON PROGRAMME À LONG TERME POUR LA PROTECTION DE L'ENVIRONNEMENT

31/10/2019
• Le MSC Grandiosa, qui est l’un des navires les plus avancés au monde en matière environnementale, est officiellement livré à MSC Croisières
• Le premier navire MSC Croisières au GNL de la classe World s’appellera MSC Europa 
• Un mémorandum d’entente a été signé pour intégrer une pile à combustible au MSC Europa, qui fonctionnera au GNL. Une première mondiale. 
MSC Croisières a aujourd’hui pris livraison du MSC Grandiosa aux Chantiers de l’Atlantique, qui est l’un des leaders mondiaux en construction navale. La cérémonie de livraison du nouveau fleuron de MSC Croisières, qui est aussi l’un des navires les plus avancés en matière environnementale, s’est déroulée en la présence de Gianluigi Aponte, Président du Groupe MSC.  
Un peu plus tôt ce matin, un autre événement marquant s’est déroulé avec la découpe de la première tôle et l’annonce du nom du premier navire de la classe World, le MSC Europa, par le Président Exécutif de MSC Croisières, Pierfrancesco Vago. Le MSC Europa est le premier des cinq navires de croisières au GNL commandés par la compagnie, et le premier à être construit en France. Ces deux événements marquent un nouveau chapitre important dans l’engagement environnemental à long terme de la compagnie, tant en mer que sur terre.
Pierfrancesco Vago, Président Exécutif de MSC Croisières, a déclaré : « Depuis sa création, MSC Croisières s’est engagée à protéger l’environnement, et met tout en oeuvre pour minimiser et continuellement réduire son impact environnemental en mer comme à terre. À ces fins, la compagnie déploie sur l’intégralité de sa flotte les technologies les plus récentes, innovantes et efficaces. Chaque nouveau navire augmente encore le niveau de performances environnementales, et notre but ultime est d’atteindre un niveau d’émissions égal à zéro pour nos opérations. Le MSC Grandiosa nous rapproche encore plus de notre ambition. »
M. Vago a continué : « Aujourd’hui est une journée d’autant plus significative que nous débutons la construction du premier de nos cinq navires au GNL, qui placera la barre encore plus haute en terme de croisières respectueuses de l’environnement, grâce à l’utilisation de carburants alternatifs, ainsi que d’autres technologies de pointe. »
M. Vago a conclu : « Notre engagement pour la protection environnementale ne s’arrête pas à nos opérations en mer et à nos escales avec leurs communautés portuaires. Avec chaque nouveau navire, nous repoussons encore les limites de l’innovation en matière de technologie environnementale. Et nous focaliserons particulièrement nos investissements R&D sur l’accélération du développement de solutions nouvelle génération et d’autres technologies, allant des carburants plus alternatifs, à la disponibilité d’une alimentation électrique à quai, aux batteries et aux piles à combustible, entre autres. En parallèle, nous équipons et mettons régulièrement à niveau notre flotte existante, qui est l’une des plus modernes en mer, avec les technologies les plus récentes et les plus performantes afin d’améliorer continuellement les performances environnementales de l’intégralité de notre flotte. »
Laurent Castaing, Directeur Général, Chantiers de l’Atlantique, a ajouté : « La livraison du MSC Grandiosa et le début officiel de la construction du premier navire de la Classe World, sont deux étapes majeures dans l’histoire de notre collaboration avec MSC Croisières. Aux Chantiers de l’Atlantique, nous sommes heureux et fiers de pouvoir apporter à nos clients privilégiés des solutions de pointe pour diminuer l’impact environnemental des navires de façon significative. MSC Croisières bénéficie du résultat des programmes R&D que nous développons depuis plus de 10 ans sur les solutions d’économie d’énergie et les technologies respectueuses de l’environnement. »
Conjointement à la découpe de la première tôle d’acier du MSC Europa, MSC Croisières et les Chantiers de l’Atlantique ont aujourd’hui révélé un projet R&D révolutionnaire, nommé PACBOAT, qui se focalise sur l’intégration d’une nouvelle technologie de pile à combustible à ce navire fonctionnant au GNL. Ce démonstrateur produira de l’électricité et de la chaleur en utilisant du GNL. Cette annonce a été marquée par la signature d’un accord de consortium entre les partenaires présents.
L’intégration de la technologie de pile à combustible à oxyde solide (SOFC – Solid Oxyde Fuel Cell) à bord d’un navire de croisières est une première mondiale. Cette technologie opère sous très haute température (environ 750°C), et est plus efficace dans les applications maritimes à forte puissance que les solutions basse température comme les piles à combustible à membrane d’échange de protons (PEMFC – Proton Exchange Membrane Fuel Cell) habituellement utilisées dans le secteur automobile. La technologie SOFC offre une grande efficacité électrique jusqu’à 60%, et puisque la chaleur produite peut être autoconsommée à bord, son efficacité totale – chaleur et électricité – peut être bien plus élevée, permettant ainsi de réduire la consommation énergétique, et donc, les gaz à effet de serre.
Cette solution de SOFC associée au GNL réduirait ainsi les émissions de gaz à effet de serre d'environ 30% par rapport à un moteur GNL classique, sans aucune émission d'oxydes d'azote, d'oxydes de soufre ou de particules fines. De plus, il offre l’avantage d’être compatible avec de nombreux carburants (GNL / méthane, méthanol, ammoniac, hydrogène, etc.), et par conséquent avec leurs futures versions à faible émission de carbone.
Pierfrancesco Vago a ajouté : « Nous sommes heureux de pouvoir soutenir ce projet hautement innovant, car cela illustre encore plus notre engagement à contribuer au développement des technologies environnementales, dont toute l’industrie pourra bénéficier. Il s’agit ici d’un élément clé de notre projet d’évolution vers un avenir avec zéro émissions, tant en mer qu’à quai. »
Le MSC Grandiosa est le navire MSC Croisières le plus performant actuellement en matière environnementale, et témoigne de l’engagement de longue date de la compagnie pour la protection des océans et pour le respect des communautés avec lesquelles elle interagit. Ce navire est équipé de technologies de pointe dont le but est d’assurer des émissions toujours plus propres, et des performances encore améliorées en mer comme à terre.
En plus des systèmes hybrides de nettoyage des gaz d’échappement (EGCS - Exhaust Gas Cleaning System) qui fonctionnent en circuit fermé et qui permettent de supprimer 97% de l’oxyde de soufre des émissions du navire, le MSC Grandiosa est également le premier navire de la flotte MSC Croisières à être équipé d’un système de réduction catalytique sélective (RCS) qui aide à réduire l’oxyde d’azote de 80%. Tous les autres navires MSC Croisières qui sont actuellement en construction bénéficieront de la technologie RSC, incluant le MSC Virtuosa, navire jumeau du MSC Grandiosa, qui sera mis en service en octobre 2020, ainsi que le MSC Seashore, actuellement en construction par d’autres chantiers navals. Cette technologie de contrôle actif des émissions conduit l’oxyde d’azote résultant des opérations du moteur dans un catalyseur – un dispositif à haute densité fait à partir de métaux nobles – et le transforme en molécules inoffensives d’eau et d’azote.
Par ailleurs, au sujet des carburants alternatifs, MSC Croisières investit 5 milliards d’euros dans la construction de cinq navires au GNL. En comparaison avec les carburants maritimes standard, le GNL réduit les émissions d’oxyde de soufre par plus de 99%, et les émissions d’oxyde d’azote jusqu’à 85%. Le GNL permet également de réduire de façon significative les matières particulaires dans les émissions du navire, et réduit les émissions de gaz à effet de serre par 20% supplémentaires. Le MSC Europa de la classe World, au GNL et avec ses 205.700 TJB, sera mis en service en mai 2022. Ce navire est le premier des quatre navires futuristes de la classe World qui seront construits aux chantiers navals français et dont les livraisons sont prévues en 2024, 2025 et 2027 pour les trois suivants. De plus, un des navires Meraviglia-Plus fonctionnera au GNL, et sera mis en service en 2023.